• Liam Dem

    Nom* : Dem.

     

    Prénom :  Liam, oui c'est mixte, sa sonne bien quand vous êtes habitués.

     

    Age : 17 ans.

     

    Race : Ange noir, déchue proche du démon.

     

    Pouvoir* : Manipuler les esprits.

     

    Armes* : Un revolver, mais il l'utilise en dernière option.

     

    Caractère : C'est un garçon très compliqué, mais qui sait toujours ce qu'il veux. Il prend toujours le partit qu'il évalue le plus profitable, les personnes ce n'est pas son problème, il prend un malin plaisir à contrôler vos esprits. Impossible? C'est ce qu'on verra. Il a vécu au plus bas étage, dans la merde totale, c'est pour ça, qu'il haie les snobs, tous soit-ils. C'est un garçon qui ne compte que sur lui-même, après tout, tous les autres ce ne sont que ses pantins, qu'il jettent dès qu'il a finit. Il joué avec les filles, car malgré tout, c'est un grand séducteur. Sa dépend du genre de filles, mais au final, il arrive toujours à avoir ce qu'il veux. Il n'est pas sadique, le sang tout ça, sa l'attire bien plus quand il est transformé. Non en général, il prend un malin plaisir à joué avec ses pantins c'est ce qu'il aime plus que tout. Contrôler les autres, avec ou sans ses pouvoirs, pour les faire tourner en bourrique.

     

    Histoire : Liam est né dans un milieu très dépaysée, sa mère s'occupe de lui malgré qu'elle ne sache même pas de qui il est. Bien qu'il lui est déjà demandé, elle ne put jamais lui donner un nom. Sa mère avait 17 ans, mais elle avait quitté l'école depuis le collège, ses parents l'avaient mis dehors, alors elle c'était fait des amis, bien sur, pas très fréquentables. Ils vivaient dans un foyer pour adolescents jusqu'à 21 ans, il avait des personnes plus ou moins fréquentables. Mais c'était tout, sauf un endroit pour élevé un enfant. Bien évidement, Liam n'était pas souhaité, mais sa mère ne put jamais se résoudre à l'abandonner elle avait trop besoin de quelque chose qui change concrètement sa vie, et un petit garçon semblait la chose rêvée. Mais elle se calma rapidement, arrêtant d'aller en boite de nuits tandis que le vigile veillant sur son fils, aux 1 ans de Maxence, elle adossa enfin ses responsabilités de mère. Elle alla voir ses parents, qui a son grand étonnement, l'aidèrent, elle t'enta alors de stabiliser sa vie. Aux 6 ans de Maxence, les parents de sa mère ne voulait plus de lui, surtout qu'il semblait être tout sauf humain. Ce qui doit être normalement impossible. Le père de Maxence, avait donc des pouvoirs, c'est ce que sa mère découvrit horrifiée un soir en rentrant du travail : des objets  volaient et tournaient autours de Maxence. Malgré sa peur, elle ne l'abandonna pas. Son fils, était la plus belle chose qui lui était arriver, elle en était certaine. Elle travaillait dur, s'occupait le plus possible de son fils, mais elle devait parfois le confié à des amies à elle. Elle l'incita à aller à l'école, regrettant elle, d'avoir abandonné, ce retrouvant a présent à ramé pour survivre avec son fils. Quelques fois, elle rentrait avec des hommes mais sa ne durait jamais longtemps. Ce qui chagrinait Maxence, il voulait voir sa mère heureuse, elle était tout pour lui, comme il était tout pour elle, c'était comme ça. Quelques fois, les huissiers venaient, sa mère tentait de leur faire comprendre qu'elle les payerait plus tard, elle leurs racontaient leur histoire, la pitié l'emportait toujours, ils partaient tout le temps tandis que sa mère lui affichait un clin d’œil en souriant. Un jour, aux 11 ans de Maxence, sa mère rentra avec beaucoup plus d'argents que d'habitude. Mais Maxence n'était pas surpris, sa mère travaillait si dur, puis c'était son anniversaire. Ils partirent manger au restaurant pour la première fois de sa vie. Mais, quelques heures plus tard, des policiers vennirent arrêtes sa mère. Elle avait volé une bague, une seule, pour l'anniversaire de son fils qu'elle aimait plus que tout, car elle était tout sauf riche... Elle fit trois ans de prison, pendant ce temps, Maxence dut placé dans un internat. Les plats étaient payés par l'état, c'était meilleur que chez lui, mais sa mère lui manquait terriblement. Il utilisa ses trois ans de sa vie, pour s'amuser. Il joua avec tous ses camarades, les menaient en manège, cassait le cœur des filles. Mais rien ne lui fit oublier sa mère, ce fut à ce moment-là, qu'il découvrit ses pouvoirs, mais pour lui, ils servaient à rien : ils ne pouvaient pas crées de l'argent, ni lui ramener sa mère. La troisième année, tout l’alternat fut enchanté de rendre Maxence à sa mère, il avait crée un remue ménage dans ce si petit lieu, finalement. Sa mère était la même, mais elle semblait plus fatiguée. La prison l'avait rendue malade et faible. Les mois suivant furent encore plus dures, jamais ils n'avaient vécu dans une merde pareille. Maxence travaillait même pour aider sa mère, ses grands parents s'en fichaient.

     

    Image : C'est un garçon très mignon.

     

    Transformation* :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :